Vous êtes ici : Accueil / Campagne / Ratify C189
Ratify C189

Ratify C189

Comments
Par Khairil Yusof Dernière modification 08/12/2014 10:09
12 12 campagne, ce qui signifie que nous faisons campagne pour la ratification de douze C 189 en 2012. Au-delà de douze, nous allons en plus, se concentrer sur les pays qui ont apporté leur soutien au cours des négociations de l'OIT et dans lesquels nous avons des organisations de travailleurs domestiques actifs de . Seulement en construisant de solides organisations de travailleurs domestiques, avec des alliances fondées large, nous serons en mesure de faire "un travail décent pour les travailleurs domestiques» une réalité.

La réalisation de l'C189 - Comment nous l'avons fait

Le 16 Juin 2011, les travailleurs domestiques et les supporters du monde entier ont déployé une banderole depuis le balcon de la grande salle de l'Assemblée des Nations Unies à Genève, Suisse. On pouvait y lire "C 189 - Félicitations! Maintenant vient le travail domestique pour les gouvernements: RATIFICATION - Mettre en œuvre «Dans la salle ci-dessous, les partisans dans les délégations officielles des gouvernements, des travailleurs et même certains employeurs applaudi et acclamé. Ce était un moment vraiment historique.

Le vote écrasant de la convention n ° 189 de l'OIT sur le travail décent pour les travailleurs domestiques (C 189) est venu après des décennies de luttes menées par les organisations de travailleurs domestiques pour la reconnaissance, les droits et le respect. Ce est aussi le résultat de deux longues séances de négociation lors des Conférences internationales du travail (de CAL) de 2010 et 2011. Certains employeurs et les gouvernements argumentées lourdement contre nous, mais d'autres nous ont soutenus, et nous avons eu un excellent négociateur rubrique Groupe des travailleurs, Mme . Halima Yacob de Singapour.

Ce traité international reconnaît maintenant les travailleurs domestiques comme égal à tous les autres salariés. C 189 nous apporte la reconnaissance internationale et la dignité, où, auparavant, nous étions méconnu et sous-évaluées, si on numérote millions dans le monde et sont surtout des femmes.

Construire le mouvement mondial

Ce était il ya seulement cinq ans que les organisations du monde entier des travailleurs domestiques sont réunis pour la première fois. Ce était lors d'une conférence en 2006 à Amsterdam, Pays-Bas, organisée par des organisations de travail, y compris l'ONG IRENE base-néerlandais, le Néerlandais fédération syndicale FNV, la nourriture et l'UITA de syndicat mondial des travailleurs alliés, le Réseau de recherche-politiques mondiaux femmes dans l'emploi informel : Mondialiser et organisation (WIEGO), et le Comité des femmes asiatiques (TCA) et soutenue par la CISL alors.

Là, nous avons décidé de demander une convention de l'OIT. Mais nous avons dit clairement que ce serait une seule étape, quoique importante, dans la protection des travailleurs domestiques. Nous aimerions également l'utiliser pour construire un mouvement mondial des travailleurs domestiques.

Deux ans plus tard, les représentants de différentes régions travailleurs domestiques sont venus à Genève. Ils ont décidé de former un comité directeur, soutenu par une équipe technique, de prendre le plan de l'avant. Les travailleurs domestiques veulent parler pour nous-mêmes. Nos demandes ont dû être reflétées dans la Convention. Mais nous avons aussi besoin des Global Unions pour nous aider. Le processus de l'OIT est très formelle et nous ne pouvions pas le faire sur notre propre. Heureusement, l'UITA a donné notre réseau une base organisationnelle. WIEGO a également donné beaucoup de conseils, et a aidé à lever des fonds. Nous avons commencé à envoyer des matériaux de sensibilisation à des contacts dans le monde entier.

Dans la même période, les travailleurs du Groupe à l'OIT, qui est composée de syndicats, a «travail décent pour les travailleurs domestiques» sur l'ordre du jour de la CDI, pour commencer en 2010. Ils ont été soutenus par une certaine Amérique latine et Afrique les gouvernements, ainsi que des professionnels de l'OIT.

Ensuite, le processus officiel a commencé. On a demandé à tous les gouvernements du monde à soumettre des rapports sur les lois et la pratique dans leurs pays sur les droits à l'emploi des travailleurs domestiques. Des experts techniques ont élaboré plusieurs rapports, et produit un projet de convention et d'une recommandation d'accompagnement pour le CIT pour discuter. Nous avons travaillé en étroite collaboration avec la CSI, qui agit en tant que secrétariat du Groupe des travailleurs de l'OIT. Nos demandes ont été inclus dans les modèles de réponses au questionnaire, que le BIT a envoyé aux gouvernements, les associations d'employeurs et les syndicats.

Avant ces discussions ont commencé, les membres du Comité directeur du réseau sont allés à la CIT en 2009. Ce était un exercice d'entraînement, d'être mieux préparés pour la Conférence internationale du Travail de l'année suivante. Des réunions internes ont également conduit au lancement du Réseau international des travailleurs domestiques (IDWN).

Pendant ce temps, les travailleurs domestiques ont pris des initiatives à tous les niveaux d'influencer les syndicats, les gouvernements et les associations d'employeurs de reconnaître nos revendications. Notre campagne a attiré l'attention des médias. Le sort des travailleurs domestiques était à la télévision, la radio, l'Internet et dans les journaux du monde entier comme jamais auparavant. Nos organisations ont augmenté en force et la capacité. Au Kenya, le syndicat des travailleurs domestiques KUDHEIHA augmenté dans l'adhésion de seulement neuf en 2008 à 13 000 trois ans plus tard!

De nombreuses conférences et ateliers ont été organisés à tous les niveaux que nous avons utilisé pour faire entendre nos voix. La CSI-nous inclus, en particulier, à des ateliers de préparation avant les conférences de l'OIT, afin que nous puissions faire en sorte que les représentants syndicaux seraient prendre nos préoccupations et demandes. Plus important encore, nous avons fait pression pour être inclus dans les délégations syndicales officielles à la CIT, alors que nous étions en train de négocier sur un pied d'égalité avec le gouvernement et les délégués des employeurs. La stratégie a réussi. Un grand nombre de nos dirigeants a plein droit de vote. Nous avons également rempli la Galerie des observateurs afin que les employeurs et les gouvernements savaient que nous regardions chacun de leurs mouvements.

De nombreux facteurs ont joué un rôle, et de nombreuses organisations ont été impliqués dans la réalisation de notre Convention. Mais ce est la participation directe des travailleurs domestiques qui était crucial.

La prochaine étape est d'amener les gouvernements à mettre C189 dans la législation nationale, et pour se assurer que les lois qui nous donnent des droits et de protection sont mises en œuvre. Pour réussir à faire cela, la même force collective doit être en place.

Lors de la réunion du Comité directeur à Accra, en Décembre 2011, nous avons décidé de travailler ensemble avec la CSI dans la campagne de 12 par 12, ce qui signifie que nous faisons campagne pour douze ratifications de C 189 en 2012. Au-delà de douze, nous allons en plus, l'accent sur ces pays, qui ont apporté leur soutien au cours des négociations à l'OIT et dans lesquels nous avons des organisations de travailleurs domestiques actifs de.

Seulement en construisant de solides organisations de travailleurs domestiques, avec des alliances fondées large, nous serons en mesure de faire "un travail décent pour les travailleurs domestiques» une réalité.


08/12/2014 02:00

08/12/2014 23:59


Durée indéterminée





Contents

There are currently no items in this folder.

blog comments powered by Disqus